La championne paralympique de 2018 surmonte l’adversité pour remonter sur la plus haute marche du podium

La championne paralympique de 2018 surmonte l’adversité pour remonter sur la plus haute marche du podium

Photo Caption Luc Percival

Teddy Katz (collaborateur)

Pour Mollie Jepsen, son retour sur le podium de la scène internationale ne s’est pas fait sans heurts. Il y a deux ans, alors qu’elle n’a que 18 ans, Jepsen figure parmi les étoiles montantes du ski et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Elle remporte quatre médailles aux Jeux paralympiques de PyongChange en 2018, dont l’or au super-G, et est nommée athlète féminine de l’année par le Comité paralympique canadien.

En décrochant trois médailles d’or et une médaille d’argent dès le début de la saison de la Coupe du monde 2020, Jepsen a démontré qu’elle est de nouveau en pleine forme. Les gens qui la connaissent et qui savent ce qu’elle a vécu sont très contents pour elle.

« Le fait que les autres concurrents et que mes coéquipiers soient contents que je me sente bien et heureuse est vraiment un bon sentiment. »

Après les Jeux, Jepsen a dû surmonter des obstacles qu’elle considère parmi les plus difficiles de sa vie. C’est en arrivant en Corée qu’elle commence à ressentir des symptômes au niveau de sa digestion. Elle n’y porte pas trop attention, pensant que c’est quelque chose qu’elle aurait mangé. Mais quelques mois plus tard, alors qu’elle est en camp d’entraînement au Chili, son corps se met à crier de douleur.

Jepsen réussit à revenir à Vancouver et se retrouve à l’urgence dans les 48 heures suivant son retour. Lorsque les médecins lui confirment le diagnostic de la maladie de Crohn, elle ne peut s’empêcher de pleurer, car elle sait qu’elle devra maintenant vivre avec cette maladie inflammatoire chronique du système digestif toute sa vie. « C’était terriblement émouvant parce que le ski occupait une place très importante dans ma vie et je ne savais pas ce que cette maladie signifierait pour moi. »

Jepsen, qui est née sans doigts à la main gauche, est habituée à dévaler les pentes à 100 km/h et à surmonter les défis que présente le ski alpin. Au fil des ans, elle a dû s’absenter du ski après avoir subi des blessures aux deux genoux, ayant nécessité une reconstruction chirurgicale, et des fractures à la main et à la cheville. Mais pour elle, la maladie de Crohn est bien différente. « C’est la chose la plus difficile que j’ai eu à surmonter dans toute ma vie. »

Établir des objectifs et un calendrier en vue de son rétablissement se sont avérés difficiles, car Jepsen avait perdu beaucoup de poids et de masse musculaire. La reprise de l’entraînement physique pour se remettre en forme au cours de la dernière année a donc été très frustrante, et elle a dû apprendre à mieux écouter son corps.

« Je sais que je dois maintenant écouter mon corps et que je ne peux plus toujours pousser la machine. C’est difficile par moment. Je me mets à stresser lorsque je ne me sens pas bien et que j’ai une course le lendemain. Je me dis que ça m’est égal parce que je veux courir. Mais je ne peux pas faire cela. Je dois accorder la priorité à ma santé. »

Les médecins disent que la maladie de Crohn est également associée au stress, c’est pourquoi Jepsen s’est préparé de manière très différente avant les épreuves de la Coupe du monde cette saison. Dans le passé, elle s’assoyait à l’écart des autres pour se concentrer et éviter les distractions afin de gérer sa nervosité avant les courses.

« Je réalise maintenant que ça n’était pas la manière la plus saine pour moi de donner mon maximum. Il est plus important pour moi de rigoler et m’amuser avec mes coéquipiers. Cela a complètement changé mon attitude. »

Jepsen et l’Équipe canadienne de ski para-alpin seront de retour sur le circuit de la Coupe du monde en mars pour disputer les compétitions en Suède et en Norvège.  

Son objectif à long terme est de remporter une autre médaille d’or aux Jeux paralympiques de Pékin en 2022.

« Comparativement à la même période l’an dernier, je suis emballée par tout ce qui se passe dans ma vie en ce moment. C’est assez cool de voir qu’en plus de m’être rétablie, je suis devenue la meilleure version de moi-même à mes yeux. »

  • http://www.audi.ca/
  • https://www.mackenzieinvestments.com/
  • https://solace.com/
  • http://www.hellyhansen.com/

© 2020 Alpine CanadaSite by They

Search Our Site

×